Mémoire et Patrimoine Vivant

L’Entreprise DOITTAU

Time Code
Description
0 :00 :00 Générique MPV.
0 :01 :40 Présentation par Claude Breteau de l’évolution de l’Entreprise Doittau
L’utilisation de la pomme de terre. Parmentier Au milieu du 19ème siècle : la fécule de pomme de terre dans la production..
Louis Mariano Doittau . 1891 : Féculerie de Gonflans Ste Honorine.
1908 : Les Tarterets à Corbeil –Essonnes. 3 Sites : 900 personnes.
1995 : fin de Doittau à Corbeil-Essonnes .
0 :04 :00 Georges DOITTAU. Son grand père de Porto Rico monte une féculerie aux Tarterets à Corbeil, sur un terrain vague, près de la Seine.. Inondations en 1910.
0 :06 :00 Pendant la guerre de 14-18 , pas de féculerie, mais une menuiserie.
0 :07 :00 Après la guerre, il fallait trouver des pommes de terre. Dégénérescence d’une
pomme de terre à l’autre..
0 :08 :00 Contacts avec la Hollande.1925 : Quellyd.
0 :09 :00 Pendant la guerre de 39-45, activité de la fécule. 2 produits : crémosine du blé et fécule de pomme de terre pour produits alimentaires. Après la guerre , évolution des techniques . Doittau, Sopura.
0 :11 :50 Sopura à Chantemerle vers 1954. Bombardement de 1944.
0 :12 :30 Marcel BONNAVENTURE. Doittau, produits chimiques à Chantemerle après la guerre. Fusion avec Sopura en 1942.
0 :14 :40 La Marée noire du Torrey Canion. Produits de nettoyage. Il y avait 2 fournisseurs : un groupe pétrolier et Doittau.
0 :17 :40 Anecdote : envoi de produits de nettoyage.
0 :18 :10
Production à Courtenay. Siège social à Ponthierry.
0 :18 :45 Stéphane LITWIN. Souvenir de Paul Doittau. Laboratoire de recherche et de contrôle. Une douzaine de personnes au début.
0 :20 :30
Marcel BONNAVENTURE . Produit pour revêtement des routes.
Fabrication pilote, puis industrielle.
0 :22 :40
Stéphane LITWIN . Résines pour peinture et additifs.
Technologie Américaine.
0 :23 :20 Michel ANSART. Premier client de Bouygues pour la reconstruction de l’usine des Tarterets bombardée en Août 1944.
0 :24 :50 Fabrique de dextrine dérivé de fécule. En 1909, la féculerie des Grands Moulins est achetée par Paul Doittau. Après la guerre, il fallait faire du nouveau. Hollandais : droit de production à Paul Doittau.
La crémosine à partir du blé.
0 :29 :00
Il y avait 50 féculeries en 1945. Actuellement, Doittau détient ¼ des féculeries. T.S.V.P.
0 :30 :00 Georges DOITTAU . Successeur de Paul. Doittau . Hélène Doittau.
Doittau Fonderie, Doittau Métallurgie, Doittau Sopura.
0 :32 :50 Problème de pollution à régler. Ne plus envoyer l’eau dans la Seine.
Usine Haussimon dans la Marne.
0 :34 :15 Michel ANSART. A partir de 1970, vente à une société Anglaise.
Jean Doittau est PDG .Le groupe Doittau sur Corbeil-Essonnes comprend :
500 personnes à la féculerie, 100 à la métallurgie , 200 à la chimie.
Conflans Ste Honorine ferme en 1964. Usine de Courtenay. Labo à Ponthierry.
0 :36 :20 La pollution avec la féculerie. A Corbeil, 8000 tonnes de pommes de terre par an.
0 :38 :00 André BLIN. Il rentre comme apprenti au Labo de recherche, pour le nettoyage en 1961. Apprentissage : formation sur le tas et cours à Paris.
0 :41 :30 En 1970, il rentre à l’atelier des colles liquides.
0 :43 :00 Production de colles liquides. Fécules de pommes de terre. Amidon de blé.
Fécule de patate douce et de manioc.
0 :44 :30 Conditionnement des colles.
0 :45 :40 En 1988, relation des nouveaux produits.
0 :46 :00 Responsable environnement. Problèmes de l’eau. Effluents.
Pompage de l’eau de Seine
0 :47 :20 Accidents : en 1962, 4 morts dans l’explosion d’un silo.
0 :48 :00 Fermeture de l’usine à partir de 1993. AVB. 175 licenciements.
Quellyd fin 1994.
0 :51 :00 Déménagement.
0 :52 :30
Générique MPV.
FIN : 54mn